L’arbre d’André (Guerre et Paix – suite)

Suite au premier article d’introduction sur “Guerre et Paix” de Tolstoi, des articles avec des passages choisis, alimenteront régulièrement ce blog. En guise d’ouverture du bal, je vous convie à l’un des passages les plus connus de ce livre.

Pour la plupart des russes ce passage est un des plus représentatifs de “guerre et paix”. Tel un poème de Pouchkine, les écoliers l’apprennent à l’école (au même titre que nous pour les poèmes de Ronsart, du Belay,…). Je trouve ce passage d’autant plus pertinent, car quand on le lit, on peut très vite l’imaginer en “musique”… une de ces musiques ouvertes, non contrôlées qui fait fi de toute narration, uniquement accessible aux esprits ouverts.

En mettant en place le programme du 25 Mars, il y a un style de musique spécifique (on postera le programme très prochainement) auquel j’ai voulu rapprocher ce texte – je laisse expressément cette réponse ouverte. A vous de trouver votre bonne réponse.

(…) ” Au mois de juin, le prince André, en revenant chez lui, traversa de nouveau la forêt de bouleaux. Les clochettes de l’attelage y sonnaient plus sourdement que six semaines auparavant. Tout était épais, touffu, ombreux : les sapins dispersés çà et là ne nuisaient plus à la beauté de l’ensemble, et les aiguilles verdissantes de leurs branches témoignaient d’une manière éclatante qu’eux aussi subissaient l’influence générale.

La journée était chaude, il y avait de l’orage dans l’air : une petite nuée arrosa la poussière de la route et l’herbe du fossé : le côté gauche du bois restait dans l’ombre ; le côté droit, à peine agité par le vent, scintillait tout mouillé au soleil : tout fleurissait, et, de près et de loin, les rossignols se lançaient leurs roulades.

« Il me semble qu’il y avait ici un chêne qui me comprenait, » se dit le prince André, en regardant sur la gauche, et attiré à son insu par la beauté de l’arbre qu’il cherchait. Le vieux chêne transformé s’étendait en un dôme de verdure foncée, luxuriante, épanouie, qui se balançait, sous une légère brise, aux rayons du soleil couchant. On ne voyait plus ni branches fourchues ni meurtrissures : il n’y avait plus dans son aspect ni défiance amère ni chagrin morose ; rien que les jeunes feuilles pleines de sève qui avaient percé son écorce séculaire, et l’on se demandait avec surprise si c’était bien ce patriarche qui leur avait donné la vie !

« Oui, c’est bien lui ! » s’écria le prince André, et il sentit son cœur inondé de la joie intense que lui apportaient le printemps et cette nouvelle vie. Les souvenirs les plus intimes, les plus chers de son existence, défilèrent devant lui. Il revit le ciel bleu d’Austerlitz, les reproches peints sur la figure inanimée de sa femme, sa conversation avec Pierre sur le radeau, la petite fille ravie par la beauté de la nuit, et cette nuit, cette lune, tout se représenta à son imagination : « Non, ma vie ne peut être finie à trente et un ans ! Ce n’est pas assez que je sente ce qu’il y a en moi, il faut que les autres le sachent ! Il faut que Pierre et cette fillette, qui allait s’envoler dans le ciel, apprennent à me connaître ! Il faut que ma vie se reflète sur eux, et que leur vie se confonde avec la mienne ! » (…)

(Guerre et Paix, Hachette, 1901, tome 2, pge 15)

This entry was posted in littérature, Next event and tagged , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to L’arbre d’André (Guerre et Paix – suite)

  1. I have mastered some points through your website post post. One other thing I would like to convey is that there are lots of games on the market designed specifically for toddler age small children. They involve pattern recognition, colors, creatures, and styles. These normally focus on familiarization rather than memorization. This makes children and kids engaged without having the experience like they are studying. thank you

  2. Whey Protein: This is a pure protein derived from milk.

  3. I’ve been exploring for a little for any high-quality articles or
    weblog posts on this sort of area . Exploring in Yahoo I finally stumbled upon this web site.
    Reading this info So i’m satisfied to show that I’ve an incredibly just right uncanny feeling
    I found out just what I needed. I such a lot indisputably will make certain to do not put out of your
    mind this website and provides it a look on a continuing basis.

  4. It’s perfect the perfect time to create a several blueprints with the years to come and it is time and energy to feel special. We have look at this submit and in case I might simply just I’m going to inform you a few attention-grabbing things or even guidance. You could could write subsequent content referring to this short article. I’m going to understand much more challenges concerning this!

  5. Colette says:

    They even have an insight off the threats about them.
    You will gain more respect when people can understand you.
    Google Viddeo has no shortage of cash but
    yet it seemed the least creative and most protective of
    its coporate structure.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>